II. Où trouver un professeur donnant des cours particuliers à domicile ?


A. Les organismes de soutien scolaire


Ils sont de plus en plus nombreux ; certains sont sérieux tandis que d’autres se révèlent être de véritables arnaques. Afin de ne pas être victime des pratiques malhonnêtes de certains organismes de soutien scolaire, nous vous donnons plusieurs conseils :


- Assurez-vous que le recrutement des professeurs est effectué sérieusement.


Tous les organismes de soutien scolaire (sans exception !) affirment à leurs clients que leurs professeurs (*) sont rigoureusement sélectionnés. Pourtant, certains ne vérifient ni le CV, ni les compétences des « professeurs » qu’ils embauchent ! Comme le montre le reportage d’Envoyé Spécial La Suite : « Le soutien scolaire, réussite ou échec ? », il existe encore des organismes de soutien scolaire chez qui n’importe qui peut se faire embaucher comme “professeur” de n’importe quelle matière. Il suffit, pour cela, de se rendre sur la page destinée aux professeurs et de remplir un formulaire en donnant ses coordonnées, ses soi-disant diplômes et en indiquant les matières que l’on souhaite enseigner. Les propositions de cours particuliers arrivent ensuite dans la boîte email. Certains organismes ne rencontrent même pas les intervenants avant de les proposer à leurs clients (et mentent éhontément en prétendant le contraire à leurs clients !). Ils ont le culot de prétendre que leurs intervenants sont “rigoureusement sélectionnés pour leurs qualités pédagogiques” sans même procéder à une quelconque vérification de leur niveau de qualification et de leurs diplômes. D’autres organismes de soutien scolaire imposent à leurs futurs intervenants un entretien qui n’est qu’une simple formalité ; le candidat potentiel a peu de chances d’essuyer un refus, même lorsqu’il se montre incompétent. Heureusement, comme le montre le reportage dont il est fait mention plus haut, il existe des organismes qui, autrefois médiocres, ont fait de réels progrès au niveau du recrutement de leurs professeurs.


Pour tester le sérieux des organismes de soutien scolaire, nous vous conseillons de vous inscrire en ligne sur leurs sites en tant que professeur en mentionnant des diplômes que vous n’avez pas. Sur certains sites, cela ne prend pas plus de deux minutes. Vous verrez tout de suite si on demande aux candidats professeurs de fournir des preuves de leur niveau de qualification et si un entretien avec un responsable est imposé. Rappelez-vous cependant que l’entretien, lorsqu’il a lieu, n’est quelques fois qu’une simple formalité qui ne permet absolument pas de garantir que l’on a affaire à un organisme sérieux.  


(*) Attention ! Les termes “enseignant” ou “professeur” désignent toute personne apportant son savoir. Les organismes de soutien scolaire appellent donc « Professeur » ou « Enseignant » tous leurs intervenants, quel que soit leur niveau de qualification. Il ne s’agit généralement pas de professeurs de l’Education Nationale en poste dans un établissement scolaire.


- Assurez-vous que le professeur qui vous est envoyé est réellement expérimenté.


Beaucoup d’organismes de soutien scolaire mettent en avant le fait qu’un « grand nombre » (à relativiser !) de leurs professeurs seraient en poste dans un collège ou un lycée. Le but étant de justifier des tarifs élevés. Pour savoir ce qu’il en est réellement, il suffit de se rendre dans l’espace « recrutement » de leurs sites et de vérifier leurs exigences en matière de compétence et d’expérience. Vous constaterez alors que, bien souvent, leurs critères de recrutement sont très souples et que tout candidat titulaire d’un bac + 3 (licence) peut postuler. Si vous voulez bénéficier des services d’un professeur en poste, vous avez alors tout intérêt à exiger de la part de l’intervenant qui vous est envoyé une preuve de son affectation dans un établissement scolaire (collège ou lycée) ; il peut s’agir d’une fiche de paie sur laquelle le nom de l’employeur (Education Nationale) sera mentionné ou d’un mail provenant de l’adresse académique de l’intervenant proposé (tout professeur de l’Education Nationale a une adresse du type « prenom.nom@ac-ville.fr », la ville mentionnée étant le chef-lieu de l’académie dans laquelle il est affecté). N’ayez aucun scrupule à vous montrer méfiant ; il en va de la réussite scolaire de votre enfant. Des organismes de soutien scolaire n’hésitent pas à mentir sur le niveau de qualification de leurs professeurs. Il leur est souvent très difficile d’attirer des enseignants expérimentés de l’Education Nationale car, à quelques exceptions près, ils rémunèrent très mal leurs intervenants ; ils ne reversent souvent même pas la moitié de ce qu’ils perçoivent de leurs clients. Ils n’attirent donc généralement que des étudiants et des personnes voulant s’improviser professeur.


Remarque : il existe des organismes de soutien scolaire qui recrutent exclusivement de « vrais professeurs », c’est-à-dire des professeurs enseignant en collège ou en lycée public ou privé. Certains affichent clairement leurs tarifs et font preuve de transparence à propos de la rémunération de leurs enseignants. On constate alors que leurs tarifs ne sont généralement pas tellement plus élevés que ceux de leurs concurrents proposant des étudiants plus ou moins expérimentés en guise de professeur.


- Ne vous laissez pas abuser par :


- les termes tels que « rigoureusement sélectionnés », « expérimenté », « pédagogue », « de haut niveau » utilisés pour qualifier les « professeurs ». Les organismes de soutien scolaire prétendent tous avoir « les meilleurs professeurs ».  

- la mention « Entreprise agréée par l’Etat ». Elle fait allusion à un agrément obtenu sans difficulté par tous les organismes de soutien scolaire ; cet agrément donne droit aux clients de déduire de leurs impôts 50 % des sommes versées aux entreprises de services à domicile (ménage, cours particuliers, dépannage informatique…). Il ne s’agit absolument pas d’un label rendant compte de la qualité pédagogique des intervenants. La mention « Agréé par l’Etat » ne signifie pas du tout que l’Etat exerce un quelconque contrôle sur les cours dispensés. D’ailleurs, tous les organismes de soutien scolaire à domicile, y compris les plus malhonnêtes, sont agréés par l’État !


- Si vous n’êtes pas imposable, faites attention aux tarifs affichés par les organismes de soutien scolaire car il s’agit généralement des tarifs nets calculés après déduction fiscale. En effet, la déduction fiscale ne profite que :

- aux clients imposables : ils peuvent déduire de leurs impôts 50 % des sommes versées pour le paiement des cours particuliers à domicile.

- aux clients non imposables respectant les conditions suivantes :

- célibataire, veuf ou divorcé exerçant une activité professionnelle ou inscrit sur la liste des demandeurs d’emplois durant trois mois au moins au cours de l’année du paiement des dépenses ;

- personnes mariées ou ayant conclu un PACS, soumises à une imposition commune, qui toutes deux satisfont à l’une ou l’autre conditions visées ci-dessus (exercice d’une activité professionnelle ou inscription sur la liste des demandeurs d’emploi).

Ces clients non imposables obtiennent un crédit d’impôt : ils reçoivent du Trésor public un chèque d’un montant égal à 50 % des sommes engagées.


- Renseignez-vous sur le montant des frais d’inscription (ou de dossier). Vous risquez d’avoir beaucoup de mal à vous les faire rembourser si l’organisme de soutien scolaire n’est pas en mesure de vous trouver un professeur dans des délais raisonnables ou si ce « professeur » se révèle incompétent.


- Evitez les organismes qui vous obligent à payer d’avance une dizaine d’heures de cours, voire plus, avant même d’avoir rencontré le professeur promis. En effet, s’ils ne parviennent pas à vous trouver un intervenant ou si vous n’êtes pas satisfait du professeur qui vous est envoyé, vous risquez d’avoir beaucoup de mal à vous faire rembourser … Même s’il est stipulé dans le contrat que « les coupons non utilisés donnent droit à remboursement intégral ». Il est fortement conseillé de ne s’intéresser qu’aux organismes de soutien scolaire offrant la possibilité de :

- s’inscrire seulement après avoir choisi soi-même son professeur et s’être entretenu avec lui (échange de mails ou entretien téléphonique).

- prendre des cours à l’unité.


- Sachez que certains organismes de soutien scolaire vous offrent la possibilité de choisir vous-même très rapidement, sur leur site web, un professeur immédiatement disponible. Pas besoin de se rendre en agence ou de téléphoner. Toutes les formalités (inscription, réservation et paiement des cours…) peuvent être effectuées rapidement sur Internet.


- Comparez les tarifs des différents organismes. Cela vous obligera souvent à les contacter par téléphone car ils n’affichent que rarement leurs tarifs sur leur site. La concurrence étant de plus en plus féroce sur le marché très juteux des cours particuliers, n’hésitez pas à négocier un rabais (gratuité des frais de dossier ou d’inscription, par exemple).


Méfiez-vous des techniques commerciales douteuses :


- Des organismes de soutien scolaire affichent de nombreux profils de professeurs qui, en réalité, ne travaillent pas/plus pour eux. Le but étant, bien sûr, d’appâter les clients potentiels, de les inciter à s’inscrire et à payer un maximum de cours. Lorsque les cours sont payés, on informe le client que le professeur qu’il a sélectionné n’est pas disponible. Et pour cause ! Le client doit alors se contenter d’un étudiant alors qu’il s’était inscrit en pensant bénéficier des services d’un professeur de l’Education Nationale.


- Afin d’accrocher le maximum de clients, des organismes sont tentés d’affirmer qu’ils sont en mesure d’envoyer des enseignants partout en France, y compris dans les coins les plus reculés. Cela est souvent faux. En province, les clients relativement éloignés des grandes villes sont souvent obligés de patienter longuement avant d’obtenir un « professeur » (et certains organismes envoient alors le premier « professeur » qu’ils trouvent, aussi médiocre soit-il !) ; il arrive même qu’aucun professeur ne soit trouvé, malgré deux mois d’attente. Il faut alors réclamer le remboursement des cours payés à l’avance. L’organisme de soutien scolaire n’a alors que fait perdre du temps à l’élève nécessitant un professeur particulier.


B. Les petites annonces de cours particuliers


Pour trouver un professeur ou un étudiant proposant des cours particuliers, vous pouvez consulter les petites annonces dans les magasins (supermarchés, boulangeries, …) ou les sites de petites annonces de cours particuliers (cours-particuliers.vivastreet.fr, leboncoin.fr ...)

Si vous décidez de recourir aux sites de petites annonces, n’oubliez pas que :

- Aucun contrôle n’est effectué sur le contenu des annonces ; n’importe qui peut se dire professeur, ingénieur, étudiant d’une grande école …

- Les sites de petites annonces sont le terrain de chasse des organismes de soutien scolaire ;

- Beaucoup d’annonces traînent alors que ceux qui les ont déposées ne sont plus disponibles depuis longtemps. Dans ce cas, n’hésitez pas à contacter plusieurs intervenants.


Sommaire


I. Quel intervenant choisir pour le soutien scolaire ?


A. Le soutien scolaire assuré par les étudiants : avantages et inconvénients

B. Le soutien scolaire assuré par les professeurs de l’Education Nationale : avantages et inconvénients


II. Où trouver un professeur donnant des cours particuliers à domicile ?


A. Les organismes de soutien scolaire

B. Les petites annonces de cours particuliers

 1      page 2

 1      page 2